.
orthopedic pain management
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A...Z
Sifflet

Superstition théâtrale :  Ne jamais siffler sur scène ou en coulisse. On prétend que cela attire les sifflets du public. En fait cette superstition vient de ce que les régisseurs de théâtre utilisaient autrefois des sifflements codés pour communiquer entre eux les changements de décors. Un acteur sifflant pouvait alors semer la confusion dans le bon déroulement technique du spectacle.

‘ Siffler au théâtre est témoigner son mécontentement, comme applaudir est un signe de satisfaction. Ces deux manifestations sont spontanées et ont le même droit d’exister.’ ‘ Les athéniens se servaient du sifflet, ce qui lui fait une respectable ancienneté, pour signaler les mauvais passages d’une pièce ou le mauvais jeu d’un acteur ; ils avaient même pour cet usage une espèce de flûte de Pan dont chaque son, ou chaque tuyau, indiquait le degré de critique qu’ils entendaient faire. L’origine du sifflet en France est, comme beaucoup d’autres choses, assez problématique ; les uns disent qu’on l’entendit pour la première fois à propos de l’Aspar de Fontenelle, en 1680 ; d’autres au Baron de Fondrières de Thomas Corneille, en 1686. Dans l’un comme dans l’autre cas, ce serait un Rouennais qui en aurait eu l’étrenne.’(La langue théâtrale. Alfred Bouchard. 1878)

 

 

17 mars 2010