.
orthopedic pain management
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A...Z
A nous les bergères

 C’était le cri d’Auguste Veyron, le régisseur des Variétés, pour faire entrer les choristes sur la scène. Il le tenait de son prédécesseur, le père Guibert. Voici comment ce cri de ralliement lui fut transmis : M. Guibert, à son lit de mort, fit appeler Auguste et lui dit ceci :” C’est vous, monsieur, qui allez me remplacer dans l’emploi de régisseur; permettez à un mourant de vous donner quelques conseils: soyez indulgent pour les femmes, pour les choristes surtout. Les seuls moments heureux de ma vie, je les ai passés avec elles. “J’ai encore une recommandation expresse à vous faire : “ Ne ralliez jamais vos choristes femmes qu’avec ces mots : à nous les bergères! elles y sont faites depuis trente ans. Je vous lègue cette tradition, c’est tout ce que je puis vous léguer.” Auguste tint parole, et pendant trente années d’exercice il n’eut jamais d’autre cri que celui de : à nous les bergères!’ (Les secrets des coulisses. Joachim Duflot. 1865.)

        

 

17 mars 2010