.
orthopedic pain management
1887 - Angleterre - Devonshire - Le Théâtre d’Exeter

 

186 victimes

1820 : Incendie de la salle ancienne

1821 : Ouverture du premier Théâtre royal de Exeter

1885 : Détruit par un incendie

1886 : Ouverture du second Théâtre Royal Longbrook

1885 : La salle ancienne avait déjà brûlé

1887 : Lundi 5 septembre : Incendie provenant de l’arrière scène et du probablement à l’éclairage au gaz.

1889 : Inauguration du nouveau théâtre : Le nouveau bâtiment est éclairé l'électricité et dispose d’un rideau de                                     sécurité.

1950 : Le théâtre est transformé en cinéma

1962 : Le théâtre est fermé et démoli pour être remplacé par un immeuble de bureaux. Bien que les tentatives pour le sauver ont échoué, elles ont conduit à la création de la Northcott Théâtre.

Le présent Northcott Théâtre (situé à l'Université d'Exeter campus principal) ouvert en 1967.

Extrait du Monde Illustré du 24 septembre 1887 : « L’émotion universelle causée par la terrible catastrophe de l’Opéra-Comique est à peine calmée, et voici qu’un nouveau désastre a jeté la consternation, ces jours derniers, en Angleterre…. Le théâtre d’ Exeter en était seulement à sa deuxième saison. Il avait été bâti sur les plans les plus perfectionnés. Il passait pour un des plus jolis du royaume. La salle ancienne avait déjà brûlé en 1885. C’est pendant la représentation que le feu s’est déclaré sur la scène, d’où il s’est propagé     avec une effrayante rapidité. Il était dix heures trente minutes. On jouait un drame intitulé Romany, et cette pièce, très populaire avait attiré une foule considérable. L’apparition des flammes tout à coup à gauche, et à droite de la scène a provoqué une panique indescriptible. Les spectateurs se précipitèrent en masse compacte vers les issues. Le parterre offrait plusieurs dégagements et, bien que dans les poussées qui se produisirent de nombreuses personnes aient été plus ou moins grièvement blessées, de ce côté on n’a pas de mort à déplorer. Il n’en a pas été de même à la galerie. Il n’existait là qu’une seule porte de sortie et elle fut bien vite complètement obstruée. Du dehors, le spectacle était horrible. Il avait suffi de trois minutes pour que tout l’édifice fût embrasé ; les flammes s’élevaient au-dessus du toit de la scène, et de toutes les fenêtres s’échappaient des torrents de fumée…. Cependant la brigade des pompiers arriva sur les lieux cinq minutes à peine après le commencement de l’incendie et le sauvetage commença…. Ainsi que cela s’était produit à l’Opéra-Comique, plusieurs des portes donnant sur la rue étaient restées fermées. Derrière ces portes, des groupes entiers sont tombés étouffés ou asphyxiés. »

 

 

 

26 mars 2010