.
orthopedic pain management
1910 - Hongrie : Oekoerito : Salle des fêtes

Extrait du Petit Journal : ‘ Cette épouvantable catastrophe, qui, rappelle celle du Bazar de la Charité, s’est produite en Hongrie, dans la commune d’Oekoerito. On avait utilisé pour en faire une salle de bal la remise aux voitures d’un hôtel, qui était entouré de planches.

Dans cette remise se trouvaient encore des branches de pin provenant d’une fête précédente, et l’on y avait mis des lampions dans lesquels brûlaient des bougies. Au début du bal, on avait condamné au verrou, la seule porte qui donnât accès dans la salle, afin que personne ne pût entrer sans billet.

La fête battait son plein, quand, une branche de pin s’enflamma. Le feu se propagea avec une grande rapidité et une panique effroyable se produisit. Tout le monde voulait se sauver, et prés de la porte il y eut une bousculade affreuse. Les gens se précipitaient les uns par-dessus les autres et se mettaient ainsi dans l’impossibilité de se sauver. Le feu ne cessait de se propager et la grange s’effondra bientôt.

« Le théâtre de la catastrophe, disait un témoin, produit une impression terrifiante. Des cadavres calcinés sont entassés les uns sur les autres. On entend, des décombres, les cris de douleur que poussent ceux qui sont blessés et qui vivent encore. Une immense désolation règne dans tous les environs. »

Sur les musiciens composant les deux orchestres, trois seulement ont pu se sauver. Beaucoup de personnes réussissaient, tout en brûlant, à gagner le dehors, mais ne tardaient pas à tomber. On a fait venir la troupe pour pouvoir ensevelir les morts dont le nombre, selon une information officielle est de quatre cents.’

 

18 septembre 2011