.
orthopedic pain management
1800 - France : Strasbourg : La salle de spectacles

1701 : Strasbourg possède une salle permanente, l'ancien magasin d'avoine situé place Broglie, qui accueillait les pièces de théâtre en français

1765 : Devant la vétusté de la salle, plusieurs projets pour un nouveau théâtre sont proposés

1800 : Vendredi 30 mai : Incendie

1804 : Choix du projet de Robin, qui sera modifié par le conseil des Bâtiments civils et confié à Villot.

1804 : 2 décembre : Pose de la première pierre

1804 – 1821 : Construction 

1821 : 23 mai : Ouverture (pièce composée pour l’occasion : la promenade de Broglie)

Extrait de l’Album Alsacien, revue de l’Alsace littéraire, historique et artistique. 30 septembre 1838 – : « .. Ce bâtiment n’avait pas été construit pour être une salle de spectacle ; il était, jusqu ‘en 1700, le magasin à avoine de la ville. Depuis la réunion de Strasbourg à la France, jusqu’en 1700, la troupe française avait donné ses représentations dans le bâtiment de la tribu des Maçons, aujourd’hui la Réunion-des-Arts.Mais cette salle devenue la proie des flammes en 1700, le magistrat destina, pour salle de spectacles, son magasin à avoine qu’on prolongea à cet effet. C’était, comme on le voit, un théâtre fort mesquin, et cependant il servit pendant un siècle entier aux représentations théâtrales. ….C’est le 30 mai qu’eut lieu l’incendie du théâtre de Strasbourg. La veille on y avait donné une représentation du Petit Poucet, pièce à grand spectacle avec ballet, musique, changement de décors, scènes de féerie et feux d’artifices ; il paraît que l’on ne surveilla pas avec assez de soin ces derniers, car l’incendie éclata pendant la nuit : à quatre heures du matin, le bâtiment tout entier était la proie des flammes, sans qu’il fut possible de rien sauver de ce qu’il contenait. 

 

 

 

 

00 0000