.
orthopedic pain management
La caisse mystérieuse

On va apporter sur la scène deux tréteaux en bois, puis cinq planches constituant les éléments d’une grande caisse de 2 mètres de long sur 80 centimètres de largeur.

Ces panneaux en bois sont bien mis en évidence; puis, on s’en sert pour faire le montage de la caisse sur charnières. La voilà montée.

Le barnum déclare au public, lequel le croit aisément, que la caisse est complètement vide. Mais il ne se contente pas de le déclarer: il le prouve, en rabattant autour des ses charnières le côté de la boite qui est tourné vers la salle, puis en le relevant.

Alors, revenant sur sa déclaration, il affirme que cette caisse soi-disant vide renferme une belle dame.

Arrêtant, en effet, ses deux aides qui s’apprêtaient à démonter la caisse, il rabat de nouveau le panneau face au public. Une dame, élégamment vêtue de blanc, est gracieusement couchée dans la boite. Pendant que l’on applaudit, le barnum relève puis le baisse de nouveau, comme pour faire réapparaître le sujet, et, à l’étonnement général, il n’y a plus personne dans la boite.

Ce truc est fondé sur un fonctionnement de trappe.

Il y a, en effet, une trappe sur scène, en arrière des tréteaux et tout contre eux.

En même temps que le barnum relève le panneau de devant, un des aides ouvre le panneau d’arrière. La trappe de la scène s’ouvre; la femme poussée hors de la trappe s’accroche au bord de la caisse, donne un coup de reins énergique et adroit: la voilà dans la boite. Quelques instants après, ce sera la manoeuvre inverse.

Sans rentrer dans l’acrobatie proprement dite, l’exécution de ce truc demande, de la part du sujet, beaucoup de vigueur et d’à propos.

 

 

...
22 janvier 2011